Le Centre de Recherche sur la Démocratie et le Développement en Afrique, CREDDA en sigle, est un cadre de réflexion regroupant l’élite intellectuelle Africaine consciente et avisée du caractère dynamique de la société humaine.

L’opportunité est ici offerte aux universitaires à se faire une opinion au travers d’un diagnostic de la crise multidimensionnelle qui sévit sur le continent, dans la Sous Région des Grands Lacs Africains en général, en République Démocratique du Congo pour commencer. Et de développer ainsi les outils nécessaires à une mise en œuvre optimale des bienfaits de la Démocratie et du Développement dans lesquels l’Afrique s’est engagée – avec le reste du monde – pour garantir une heureuse sortie de la servitude.

D’aucuns n’ignorent que la Sous Région des Grands Lacs Africains est le théâtre de conflits politiques et de crises économiques à répétition. Ainsi le CREDDA sert de source d’inspiration et de « back up » aux acteurs socio – politiques. Une courroie de transmission entre la population et ses représentants pourra ainsi être établie en vue de trouver des réponses concrètes aux besoins des citoyens, éclairer les lanternes des uns et des autres, et promouvoir des solutions pratiques aux défis du développement et de la démocratie.

Le désintéressement inquiétant des pays Africains à la question de la recherche demeure un mal qui lie et place dans l’isolement la crème intellectuelle Africaine.
Les maigres moyens alloués à la recherche par les gouvernants sont à dénoncer afin de permettre aux têtes pensantes Africaines à faire bénéficier le monde de son génie de résolution des crises Africaines.

Partageant la philosophie de « solutions Africaines aux problèmes Africains », il est désormais temps à ce que l’intellectuel assume ses responsabilités en prenant le taureau par ses cornes. En cet ordre, une structure de recherche dénommée « Centre de Recherche sur la Démocratie et le Développement en Afrique, CREDDA en sigle, vient de voir le jour à Goma, Province du Nord – Kivu, République Démocratique du Congo.

L’idée fondamentale est de faire de la « Recherche– Action ». D’aucuns notent que la construction de vraies théories devra désormais être faite en se fondant sur la pratique vécue sur le terrain. Par le truchement d’une telle démarche au sein du CREDDA/ULPGL, les Professeurs ainsi que les différents Chercheurs évoluant dans nos Universités seront bien outillés à relever le défi de l’ignorance collective rongeant nos sociétés. Nos institutions universitaires vont positivement influencer la conduite de la société en mettant à sa disposition un savoir irréprochable, un savoir – être et un savoir – faire nécessaire à son épanouissement.

Pour plus de détails sur la vision, la mission, la devise, la motivation, les objectifs ainsi que les domaines d’intervention du Centre de Recherche sur le Démocratie et le Développement en Afrique, CREDDA en sigle, nous vous convions à consulter notre menu Présentation ou à lire notre dépliant. générale.

L’Université Libre des Pays des grands lacs, institution d’excellence, s’est engagée à servir non seulement la jeunesse congolaise, de la région des grands lacs et d’au delà au travers d’une formation de qualité repondant aux normes des standards internationaux.
C’est ainsi que la porte est grandement ouverte à toutes les personnes, sans aucune discrimination, desireuse de suivre une formation de qualité, à prendre leurs inscriptions pour l’année académique 2013-2014.
L’Unité dans la diversité, sanctionnée par une dose morale et éthique nous caractésent.
Pour plus de détails sur l’ULPGL, suivez ce lien

1. Vision: Nous rêvons d’une société où la recherche est au cœur du développement 

Faire asseoir une culture de la « Recherche – Action » dans les milieux universitaires. Faire de l’université une institution engagée dans une dynamique de progrès et de développement offrant ainsi à la société une élite promise, consciente de son rôle positif et capable de contribuer à construire son environnement en vue du bien être social global. Les conditions de vie difficiles trouveront une explication accompagnée de solutions donnant l’ouverture à une dynamique de croissance économique et de liberté.

2. Mission: Promouvoir l’esprit de la recherche

Eveiller la conscience de l’universitaire et du citoyen sur ses responsabilités dans la gestion de la chose publique et du développement économique de sa société afin d’assurer son bien être. Car il n’y a point de Liberté sans Responsabilité et point de Développement sans une Transmission organisée du Savoir. L’éducation, l’information et la formation de la population sur la bonne gouvernance politique et économique, le leadership cohésif, l’émergence de la notion d’alternance du pouvoir mais aussi l’auto – prise en charge sont autant d’outils efficaces pour transformer la société.

3. Devise: Ensemble nous garderons très haut le drapeau de la recherche sur le continent Africain

La « Recherche – Action » est la devise du CREDDA. Le CREDDA croit en une dynamique pluridisciplinaire de recherche approfondie sur les questions liées à la démocratie, la bonne gouvernance et au développement. Des actions concrètes au travers diverses actions de communication sociale, que cela soit dans les salons diplomatiques, les auditoires, les médias, les publications scientifiques ou tous autres moyens de communication, sont les leitmotivs de l’engagement du CREDDA.

4. Motivation

L’ignorance du système normatif sociétal et des faits socio – politiques est un obstacle à l’émergence d’une société démocratique. Nul n’ignore que le respect de la loi et la conformité à celle-ci présuppose la connaissance de ladite loi. Une des pistes offertes pour endiguer ce mal demeure l’engagement et l’implication actif de l’universitaire capable de faire une bonne analyse des problèmes économiques, sociaux, culturels et politiques de notre temps et de répondre aux innombrables défis que lui pose son environnement.

Les institutions universitaires en République Démocratique du Congo et dans la Sous Région des Grands Lacs doivent désormais, comme sous les autres cieux, servir des phares pour éclairer et ainsi former des cadres avisés des défis de la vie collective et capables d’y apporter des solutions adaptées. Les institutions doivent influencer positivement la conduite de la société en mettant à sa disposition un savoir, un savoir – être, et un savoir – faire nécessaire à son développement.

Nous pensons que c’est en mettant l’homme au centre des programmes de recherche que la science pourra vaincre l’ignorance, la pauvreté et la violence qui détruisent notre société : «la démarche scientifique, en Afrique aussi, est un outil performant, une force à promouvoir au service de l’humanité ». Tel est le défi à relever par l’intelligentsia aujourd’hui et de demain.

5. Objectifs

– Eduquer, informer et former la population sur la bonne gouvernance, le leadership et le développement ;